août 6

Brasse

0  comments

Comment bien nager la brasse coulée ? 6 conseils

Vous vous demandez comment nager la brasse coulée de manière efficace ? Cette nage permet de travailler les bras et les jambes, et comme toutes les nages, le cardio. Dans cet article, je partage avec vous 6 conseils de maître nageur. Ce sont les mêmes éducatifs (exercices) que j’ai appris lors de mes cours de natation et qui m’ont permis de devenir un nageur de niveau international. 

Si votre objectif est d’apprendre à nager la brasse pour vous muscler, vous allez devoir apprendre les bons mouvements. Il faut savoir que les mouvements de bras vont tonifier vos biceps, vos triceps et vos épaules. Quant aux mouvements des membres inférieurs, ils musclent les quadriceps, les mollets et les muscles ischio-jambiers.

La brasse coulée, un style de nage difficile.

La brasse est souvent considérée comme l'une des nages les plus difficiles à maîtriser. C'est une nage « lente », la position du corps est basse dans l'eau, et si vous n’arrivez pas à placer vos pieds correctement vers l'extérieur, cela peut devenir une vraie galère.

La finale du 100m brasse aux Jeux Olympiques de Rio 2016 a été une course incroyablement rapide, elle fut même impressionnante avec la performance d'Adam PEATY qui a battu le record du monde qui appartenait à la légende japonaise Kosuke kitajima.

Mais ce qu’il faut savoir, c’est que la brasse est certainement la nage la plus inefficace

Elle présente également la plus grande variété de technique, chez les nageurs les plus rapides par rapport aux trois autres nages. Malgré ces différences, les meilleurs nageurs ont encore des caractéristiques en communs.

C'est d'ailleurs cette nage qui a inspiré le papillon avec un retour des bras au dessus de l'eau.

Voici 7 choses que les meilleurs brasseurs du monde partagent :

nager la brasse

1) Améliorer sa brasse avec un ciseau puissant.


Vous le savez certainement, en brasse, les jambes ne font pas les mêmes mouvements qu’en crawl. Vous ne faites pas de battements de jambes, mais ce qu’on appelle des ciseaux. 

Ceux qui se demandent comment nager la brasse coulée efficacement doivent déjà se concentrer sur les jambes.

Du fait de votre position basse dans l'eau lorsque vous nagez en brasse, vos jambes doivent faire le plus gros du travail pour maintenir votre corps en mouvement vers l'avant. Pour repousser le plus d'eau possible, les pieds se tournent vers l'extérieur et les orteils pointent sur le côté. Les pieds ne doivent pas dépasser la largeur des épaules et le coup de pied s'étend naturellement vers le bas.

Astuce : Le plus important est de pousser le plus possible et de ramener (re-armé) les jambes le plus rapidement possible. Le ciseau allongé sur le dos avec les bras sur le côté est un excellent moyen d'améliorer votre technique afin d’avoir un fouetté efficace.


2) Aller plus vite en brasse coulée en travaillant la glisse.


Les meilleurs brasseurs sont ceux qui ont le plus de vitesse lorsqu'ils sont allongés au moment de la glisse. De plus se sont aussi ceux qui ont le plus de force lors de la traction des bras pour placer la respiration (juste avant de s'étendre pour glisser)   

La vitesse est le mot d'ordre ! Astuce : Entraînez-vous à la vitesse d'exécution ! La seule façon de vous améliorer est de vous entrainer à effectuer le mouvement à une vitesse d'exécution la plus rapide possible. Cela signifie d’effectuer un ciseau rapide sur chaque mouvement lors de vos entraînements. Il n'y a aucune raison d’effectuer un ciseau à vitesse lente, c’est contre-productif pour la brasse .

3) Réduire le mouvement de vos jambes pour être plus efficace.


Les meilleurs brasseurs ont un mouvement de jambes très serré, mais une bonne flexibilité des chevilles et de rotation du genoux pour pousser un maximum d'eau. Si le ciseau devient trop large, il y aura trop de résistance et de trainée (force). 

Comment nager la brasse coulée ? Inspirez-vous des meilleurs. Ces nageurs ont le meilleur équilibre entre la production de vitesse (propulsion) et la réduction de la traînée (résistance). Ils gardent ainsi un mouvement de jambes très étroit et très efficace dans l'eau.

Astuce : Lorsque vous effectuez un ciseau sur le dos, concentrez-vous à garder vos genoux sous la surface de l'eau et gardez une distance entre vos genoux plus petite que la largeur de vos épaules à leur point le plus large. Si vos genoux sortent de la ligne de votre corps ou sont au-dessus de l'eau, cela signifie que vous créez trop de résistance.


4) Faire des bras de brasse plus larges.


Si vous regardez les meilleurs brasseurs, leur force de traction s'exerce dans un premier temps vers l'extérieur, puis les mains s’orientent vers le corps. La traction de la brasse à deux buts : 

1 - Générer une propulsion vers l’avant

2 - Élever légèrement le corps pour placer la respiration

Il faut trouver le juste équilibre entre, propulsion vers l’avant et élévation du corps pour la respiration. D’où l’aspect très technique de la brasse à haut niveau. La force de traction des bras détermine votre vitesse d'avancement et peut être très énergivore, il n'est pas rare d'avoir mal au avant-bras à la fin d'un 200 mètres brasse. Les mains doivent dessiner un rond, pas de trajectoire rectiligne, techniquement, aucune force directe en arrière n'est appliquée avec la traction des bras.

La première traction des bras est particulière en brasse, les paumes des mains sont orientées vers le fond de la piscine. Généralement, elle ne dépasse pas ou peu la largeur des épaules et n’est pas nécessairement la plus propulsive. Ensuite, les mains changent de direction et se dirigent vers l’intérieur. Les coudes restent haut ; près de la surface et au-dessus des mains. C'est là que l'inspiration se produit.

Bon à savoir 

La traction : erreurs communes à corriger pour savoir comment nager la brasse coulée
Les nageurs commettent trois erreurs principales
lors de la traction en brasse :

- Les coudes vont trop vers le fond ; le corps se redresse

- Les coudes sont trop serrés ; et la traction est droite (rectiligne)

- Traction en forme de carré ; aucun transfert forme de vitesse vers l’avant

5) Travailler la position de votre corps dans l’eau.


Il est très important de maintenir une position du corps très élevée. La glisse en brasse part du bout des doigts et s’étend jusqu’aux orteils. La tête doit se cacher entre les bras et les hanches sont hautes et doivent être juste en-dessous la surface de l'eau.

Conseilconcentrez-vous sur le fait de faire avancer vos mains vers l’avant sous la surface de l'eau pendant la phase de glisse. L’ensemble du corps suivra vos mains, donc il est important de ne pas prendre trop de profondeur sous peine de perdre trop de vitesse dans votre nage.

6) Réduire le nombre de mouvements pour favoriser le glissé.


Si vous avez déjà vu un brasseur de classe mondiale nager devant vous, il est étonnant de constater le nombre de mouvements qu’ils font par longueur. Homme ou femme, les meilleurs nageurs ne font que cinq ou six mouvements par longueur (en bassin de 25m). La glisse, le fouetté du pied dans l’exécution du ciseau, la coordinatation est très importantes.

Conseil: Comptez vos mouvements sur chaque longueur lors d’une série. Au fil du temps, réduisez le nombre de mouvements que vous effectuez par longueur.Le timing (poussée des bras/respiration/poussée des jambes) est une donnée très importante en brasse.


CONCLUSION : comment nager la brasse coulée ?


La brasse coulée est la nage la plus lente mais aussi la plus technique de la natation. C'est généralement la nage enseignée en premier dans les écoles de natation. Malgré une technique difficile la brasse coulée est la nage la plus pratiqué par les nageurs loisirs. C'est la nage ludique par excellence mais la plus compliqué à apprendre.

Pour bien nager la brasse, il est essentiel de pratiquer. 1 ou 2 séances par semaine devraient vous aider à progresser. Enchaînez les longueurs, travaillez votre respiration. Vous devriez pouvoir vous perfectionner et nager rapidement en quelques semaines avec cette nage complète. 

Merci d'avoir lu cet article, tu peux retrouver notre contenu dans le guide technique des 4 nages, un livre qui te propose des éducatifs pour le crawl, papillon ou encore des conseils sur les virages culbutes.

Temps de lecture : 5 minutes

A propos de l'auteur

NagerPassion

Amis depuis maintenant plus de 20 ans, nous nous sommes retrouvés aujourd'hui porté par une envie commune: transmettre notre passion de l'entraînement pour vous permettre d'améliorer votre technique de nage

Car nager, c'est bien, mais bien, nager c'est, mieux !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Nos lecteurs aiment aussi:

A quel âge apprendre à nager à mon enfant ? de 0 à 99 ans

Le virage en natation

La natation synchronisée en quelques mots

Savoir nager : 10 bonnes raisons d’aller à la piscine.

[GUIDE COMPLET] – Piscines de Paris

Comment nager le papillon sans s’essouffler ? 10 CONSEILS

>