avril 1

Pratique Natation

0  comments

Aquaphobie : comment vaincre sa peur de l’eau ?

L’aquaphobie désigne une peur, une angoisse de l’eau. C’est un trouble excessif avec une perte totale de contrôle pour la personne atteinte de ce handicap. D’où viennent ces phobies de l’eau ? Peut-on diminuer, voir totalement faire disparaître ces angoisses ? Quelles solutions existent-ils aujourd’hui pour permettre à ces personnes d'entrer dans l’eau tout en prenant du plaisir ?

Qu’est-ce que l’aquaphobie ? (Ou la peur de l’eau)

L'aquaphobie est un trouble psychologique. Elle peut se définir comme une peur irraisonnée et excessive de l'eau. Selon les personnes, cela peut aller beaucoup plus loin que le simple fait de rentrer dans une piscine ou d’aller à la mer. Une simple pluie, une douche voir une éclaboussure peut déclencher des angoisses.

aquaphobie marchant sur la plage

Imagine Julie… Julie est une femme qui habite proche de l’océan. Depuis 2 ans et suite à un choc, elle n’arrive plus à mettre un pied dans l’eau. Le simple fait de penser à être éclaboussé lui provoque de grosses angoisses, elle a la gorge serrée et son rythme cardiaque s’accélère.

Julie à même du mal à prendre sa douche, car se mouiller le visage est devenu un calvaire.

L’aquaphobie de Julie est aussi contraignant pour ses proches, car elle ne parvient plus à accompagner ses enfants à la piscine ou à l’océan. Julie ne parvient pas à surmonter sa peur.

Julie est pourtant consciente que ces phobies et ces angoisses de l’eau sont excessives, mais c’est plus fort qu’elle, Julie ne parvient pas à les maîtriser. Pour elle, le seul moyen de ne pas ressentir ces peurs est d’éviter tous contacts avec l’eau, la piscine ou l’océan. Elle n'a plus du tout confiance en cet élément.


Quels sont les symptômes de l’aquaphobie ?

Le principal symptôme de l'aquaphobie est la peur déclenchée par la présence ou l'évocation de l'eau. Cette peur peut se traduire par une accélération du rythme cardiaque, des tremblements, de la pâleur, des sueurs, des difficultés à respirer, des vertiges, voire des pertes de connaissance.

aquaphobie dans l'eau

Voici comment déceler une aquaphobie : 

  • Peur ou anxiété intense de l’eau 

  • Cette situation phobique provoque presque toujours une peur ou une anxiété immédiate.

  • La personne cherche par tous les moyens de ne pas être confronté à cette peur.

  • La peur ou l’anxiété de cette personne est disproportionnée par rapport au danger réel ou à la situation.

  • La peur, l’anxiété ou l’évitement durent depuis plus de 6 mois des dysfonctionnements sociaux, professionnels, etc.

  • Ce trouble ne peut pas être expliqué par une autre maladie psychique (TOC, Trouble stress post-traumatique, etc.).

Comment expliquer l’aquaphobie ?

aquaphobe se noie

Il n’y a pas vraiment de règle. Cette angoisse peut survenir dès le plus jeune âge, lorsque l'on est enfant, ou plus tard, à l'âge adulte. Étant donné que cette phobie est souvent mal voir pas du tout pris en charge, sa sévérité s’intensifie au cours du temps.



L’aquaphobie d’une personne peut s’expliquer par différentes situations :

• Elle a été traumatisée par une situation vécue au cours de sa vie qui aurait très mal tourné et où elle aurait été impuissante.

• Après une simple discussion traitant de ce traumatisme qui réussirait à provoquer une situation d'angoisse interne.

• Un manque de niveau dans cette discipline (la natation).

• Après avoir été conditionné par son entourage, généralement nos parents ayant eux-mêmes des angoisses par rapport à ce milieu aquatique.


Comment traiter l'aquaphobie ?

Reprenons le cas de Julie… Julie, lorsqu’elle vient consulter, ses objectifs sont clairs. Elle aimerait tout simplement retrouvé l’état et la situation dans laquelle elle se trouvait auparavant (2 ans en arrière). Elle aimerait pouvoir aller à la plage, accompagner ses enfants au bord de l'eau, pouvoir se baigner et le plus dur pour elle, réussir à mettre la tête sous l’eau. L’objectif principal de son traitement sera donc de réussir à nager dans l’eau et de mettre la tête sous l’eau.

En fonction de l’échelle de la phobie de la personne, le nombre de séances nécessaire est variable. Pour Julie, 12 à 16 séances pourraient être suffisantes. Tout est planifié sur un planning précis dès le début pour ne pas laisser place à l’inconnu. Cela va aider Julie à se préparer psychologiquement. Un retour sera fait après chaque séance pour analyser les ressentis et les sensations de Julie. Elle devra également réaliser des actions précises entre chaque séance de son apprentissage.

Julie va apprendre à reconnaître ses peurs pour petit à petit pouvoir les affronter en imaginant des scènes de plus en plus angoissantes pour elle, et finir par se mettre réellement en situation. Elle aura donc des « actions » à réaliser à l’extérieur du bassin.

Ces actions pourront varier en fonction des avancées de Julie. À la fin de ces séances, elle pourra à nouveau nager et mettre la tête sous l’eau en toute sécurité.

Voici 10 niveaux d’objectif que Julie devra atteindre pour retrouver son état initial :

  • Niveau 1 : se balader sur le port de sa ville.
  • Niveau 2 : monter sur un des bateaux du port.
  • Niveau 3 : suivre un cours portant sur les risques de noyade en plongée.
  • Niveau 4 : s'éclabousser le visage d’eau.
  • Niveau 5 : immergé sa tête dans une bassine remplie d’eau.
  • Niveau 6 : faire un tour en bateau.
  • Niveau 7 : nager en se mettant à l’eau à partir d’un point sans pouvoir avoir de contact direct avec le fond et sans immerger la tête.
  • Niveau 8 : nager en se mettant à l’eau à partir d’un bateau ancré en pleine mer, sans immerger la tête.
  • Niveau 9 : nager en se mettant à l’eau à partir d’un bateau ancré en pleine mer, en immergeant la tête.
  • Niveau 10 : faire un baptême de plongée sous-marine (en étant accompagné par un thérapeute instructeur de plongée).

Ces niveaux s’appliquent à Julie. Ils seront bien évidemment différents pour chaque personne présentant ces angoisses.

cours aquaphobie en piscine

Depuis quelques années maintenant, un grand nombre de centre nautique s’est spécialisé dans l’aquaphobie. Ils accompagnent généralement des adultes par petit groupe ou de manière plus individuel ce public afin de leur permettre de diminuer leur aquaphobie, voir, de la faire disparaître. Attention, apprendre à nager et les cours d'aquaphobie sont deux cursus différents pour se familiariser avec le milieu aquatique. La durée des séances est variable d'une piscine à une autre. Si tu es te situes proche d'un plan d'eau (lac, mer ...) tu peux te renseigner pour voir si certains cours ne sont pas dispensé dans ces lieux.

Certaine piscines proposent également des stages, généralement durant les périodes de vacances scolaires.

Une foi la peur disparue, vous pourrez reprendre de bonnes bases de natation, et qui sait, peut être, un jour, nager le crawl en prenant beaucoup de plaisir.


Temps de lecture : 5 minutes

A propos de l'auteur

NagerPassion

Amis depuis maintenant plus de 20 ans, nous nous sommes retrouvés aujourd'hui porté par une envie commune: transmettre notre passion de l'entraînement pour vous permettre d'améliorer votre technique de nage

Car nager, c'est bien, mais bien, nager c'est, mieux !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Nos lecteurs aiment aussi:

A quel âge apprendre à nager à mon enfant ? de 0 à 99 ans

Le virage en natation

La natation synchronisée en quelques mots

Savoir nager : 10 bonnes raisons d’aller à la piscine.

[GUIDE COMPLET] – Piscines de Paris

Comment nager le papillon sans s’essouffler ? 10 CONSEILS

>