février 19

Crawl

0  comments

Nager le crawl : respiration 3 ou 5 temps ?

Nager le crawl avec une respiration en 2, 3 ou 5 temps, c'est propre à chacun. Je ne peux t'imposer de nager avec un certain cycle respiratoire, mais je peux t'aider à y voir plus clair. 

Personnellement, quand je nage sans forcer, sur des distances relativement longues, je nage en 2 temps. J'alterne régulièrement le côté de ma respiration en crawl en effectuant une fois du 3 temps. 

Cela évite les déséquilibres dans ma nage, voire même des douleurs d'épaules désagréables à force de compenser. 

Il n'y a pas de vérité, le cycle respiratoire en natation est propre à nous-même. 

Mais… il y a 3 critères que tu ne dois pas négliger avant de vouloir adapter ta respiration :

  • Ta technique de nage 
  • Ton intensité de nage
  • Ta distance de nage

Tu souhaites progresser en natation et plus particulièrement en crawl ? Alors tu es sur le bon blog natation.

La respiration en CRAWL : une technique particulière. 

On pourrait penser que le crawl est une nage très technique, mais c'est faux… c'est la nage la plus populaire au bord des bassins

Le plus dur, quand on débute ou quand on souhaite passer au niveau supérieur, c’est qu’il faut travailler et progresser sur sa respiration dans un premier temps. 

Une bonne technique respiratoire permet de garder une continuité dans sa nage.

Tu dois aussi travailler ta poussée sous marine, qui est l'élèment vital pour nager plus vite en crawl, mais c'est un autre sujet.


Comment bien nager le crawl ? La respiration.

La technique de la respiration en crawl est particulière car nous devons prendre de l'air en tournant la tête sur le côté. Aucune autre nage ne nécessite cette technique de respiration particulière. 

Peut-être avec le papillon, car certains nageurs pouvaient respirer sur le côté en tournant la tête, comme Franck Espesito, nageur français international. 


Avant même de parler de 3 ou 5 temps en crawl, tu dois être capable d'un point de vue mécanique de placer ta respiration correctement.

La tête va tourner sur un axe horizontal, pour prendre sa respiration sur le côté. Un mauvais positionnement de la tête peut engendrer des gènes lors de la respiration. 

C'est pour moi le premier critère essentiel avant de travailler d'autres aspects de ta nage du crawl, tu dois bien placer ta tête pour ne pas déséquilibrer ta nage et ta respiration. 

Une fois que cette gestuelle et cette respiration sont acquises, je te conseille de nager le crawl avec une respiration en 3 temps pour éviter les déséquilibres dans ta nage.

Les préalables avant de travailler la respiration. 

Comme je te le disais précédemment la nage du crawl est loin d'être la nage la plus technique des 4 nages. 

Tu peux, en quelques séances de natation avec ou sans coach, arriver à une mécanique correcte en crawl et commencer à envisager d'aller plus loin en natation. 

D'ailleurs, nous avons un programme de natation, Crawl Secrets, qui va te permettre d'obtenir une technique de nage idéale.

Les 2 points essentiels à travailler sont : 

  • La respiration avec le placement de la tête.  (La règles expi/inspi de crawl secrets)
  • La poussée sous-marine

Avant de penser aux rythmes respiratoires idéaux, tu dois valider ces 2 mécanismes dans ta nage du crawl.

Surtout, ne fais pas comme 90% des personnes qui commencent la natation tardivement : ne néglige pas ta poussée sous-marine.

Une respiration en crawl adaptée à l'effort.

Comme dans toutes les disciplines sportives, on adapte sa respiration en fonction du niveau d'intensité et de la durée de l'effort. 

C'est logique, tu es d'accord ?


Une respiration adaptée à la distance. 

Pour garder les muscles le plus oxygénés possible, il faut maximiser la quantité d'air dans le corps. On va donc adapter sa respiration en fonction de la durée de son effort :

 

> Sur une distance courte, la durée de l'effort va être faible. Respirer en 5 temps, voire plus, n'est pas une mauvaise idée. Sur des plus courtes distances, il n'est pas rare de voir des nageurs de 50 mètres nager en plus de 10 temps, voire ne pas du tout respirer, et au contraire, des nageurs d'eau libre être en 2 ou 3 temps.



> Sur des distances plus longues, et pour favoriser l'oxygène dans les muscles, on va favoriser des cycles respiratoires plus courts, du 2 ou 3 temps. Nager le crawl en respiration 5 temps sur une distance Ironman (3800 mètres) n'est sans doute pas la meilleure stratégie pour l'épreuve de natation.

respiration-longue-distance-ou-vitesse-nager-le-crawl

Ainsi, il est conseillé d’adapter sa respiration à la durée de son effort.

Une respiration adaptée à l'intensité en crawl.

Plus tu veux aller vite, plus tu vas avoir besoin de respirer, c'est normal, le corps a besoin d'oxygène pour conserver l'intensité que tu lui demandes.

Sur une distance courte, comme le 50 mètres, tu peux te permettre de nager 5 temps voire même plus. L'intensité est très élevé mais la distance est courte.

Les nageurs olympique respirent 1, peut-être 2 fois sur leur 50 mètres crawl.
C'est caractéristique de cette distance car l'effort est très court. 

Pour que tu puisses avoir un point de comparaison, c'est comme si tu faisais un 25 mètres crawl départ plongé, le plus vite possible.

Tu vas tourner les bras très vite et respirer le moins possible pour offrir le moins de résistance possible. 

Sur des distances biens plus longues, comme le 3800 mètres de l'Ironman, l'intensité sera plus faible, conséquence de la distance. 

Conclusion : Faut-il nager le crawl avec une respiration 3 ou 5 temps ? 

La respiration en CRAWL est propre à chacun, 3 temps ou 5 temps, cela importe peu, c'est l'objectif qui compte.
Pour un travail technique de placement de la nage, le 5 temps peut avoir un intérêt, tout comme le travail de vitesse.

Le plus important, c'est ton confort de nage. Mais fais attention à tes déséquilibres si tu respires en 2 temps.

Conseil : Pour un effort longue distance, favorise une respiration en 2 temps ou 3 temps. Tu dois oxygéner tes muscles au maximum pour conserver le rythme idéal. Donc le rythme idéal selon moi est 2 temps, 2 temps, 3 temps. Cela va te permettre une oxygénation maximum tout en conservant un équilibre dans ta nage.

Temps de lecture : 4 minutes

A propos de l'auteur

NagerPassion

Amis depuis maintenant plus de 20 ans, nous nous sommes retrouvés aujourd'hui porté par une envie commune: transmettre notre passion de l'entraînement pour vous permettre d'améliorer votre technique de nage

Car nager, c'est bien, mais bien, nager c'est, mieux !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Nos lecteurs aiment aussi:

A quel âge apprendre à nager à mon enfant ? de 0 à 99 ans

Le virage en natation

La natation synchronisée en quelques mots

Savoir nager : 10 bonnes raisons d’aller à la piscine.

[GUIDE COMPLET] – Piscines de Paris

Comment nager le papillon sans s’essouffler ? 10 CONSEILS

>