avril 17

Crawl

4  comments

Comment ne plus avoir les JAMBES qui coulent SANS améliorer ses battements ?

Tu as les jambes qui coulent lorsque tu nages en crawl ? Tu as l’impression de tirer un boulet derrière toi qui pèse une tonne ? Ça te gêne pour nager et tu as le sentiment de t’essouffler et de perdre énormément de vitesse ?

Sache que tu ne fais pas une maladie, tu ne fais pas de la rétention d'eau, les causes viennent peut-être d'ailleur, nous sommes des médecin de la nage. 😅

Dans cet article nous allons voir ensemble pourquoi tes jambes coulent lorsque tu nages en crawl, et nous verrons surtout comment y remédier, car ce n'est pas un problème.

Alors sache que si tu as les jambes qui coulent voici ce qui va se produire :
- Ton corps va se retrouver en position verticale.
- Ça va générer des résistances à l’avancement.
- Ce qui va générer une augmentation de la fatigue.

Les fausses idées sur les jambes qui coulent en crawl

Tu te dis sûrement que si tu as les jambes qui coulent, c’est que tes battements de jambes sont mauvais, que ta gestuelle n’est pas efficace, et le risque c'est de faire du surplace, donc tu as les jambes qui coulent etc … Enfin, tu m’as compris, on tourne en rond.

Plus de pression, nous allons te donner des conseils pour eliminer ce problème au niveau de tes jambes et quelque soit ton age.

crawl jambes qui coulent

Alors oui, à premier vu, on pourrait l’expliquer comme ça, mais du coup, j’ai une question à te poser :
Penses-tu qu’il soit possible d’avoir les jambes qui restent à la surface sans les utiliser ?

Certains membres de la comunnauté pensent également que du fait qu’ils ont les jambes (cuisses) musclés, dus à leur pratique de la course à pied, du vélo, ou de ces deux activités, ils sont forcément désavantagés dans l’eau. Pas du tout, sinon comment les meilleurs triathlètes ne pourraient réaliser les temps qu’ils font actuellement, a savoir, un peu plus de 17 minutes au 1500 m en eau libre. Et ces temps ne sont pas dus au port de la combinaison, en effet ils sont tout aussi performant et efficaces sans et peuvent réaliser un peu plus de 14 min en piscine.

Explications Scientifiques.

jambes qui coulent couple de redressement

Si tes jambes coulent lorsque tu nages, cela est dû à certaines lois physiques.  Notamment, la différence entre la répartition du poids de ton corps et la répartition de son volume. Les jambes par exemple ont un volume assez faible mais un poids élevé.  Et à l’inverse, la cage thoracique remplie d’air a un volume important mais un poids plus faible.

Le centre de gravité se situe au niveau vers la cinquième vertèbre lombaire alors que celui de la poussée d’Archimède se situerait plutôt au niveau de la première vertèbre lombaire. 

Jambes qui coulent archimed

C’est justement ce positionnement des forces qui va entraîner une rotation de ton corps jusqu’à ce que tu trouves ton équilibre en position verticale.

C’est lorsque tu seras dans cette position que ces deux forces seront alignées et que ton corps sera stable.

Alors toutes ces explications sont intéressante, mais il manque tout de même deux données qui vont venir tout fausser : la vitesse et les résistances

Et oui, la natation est un sport où l'on se déplace. Ces constantes sont donc importantes et nous devons les prendre en compte dans nos explications.

C’est pour cela que je ne suis pas fan de ces explications scientifiques lorsque l’on parle d’un corps en mouvement.

Mais alors pourquoi tes jambes continuent elle de couler ?

Quoi faire pour améliorer ses jambes qui coulent ?

Alors accroche toi, car là on va voir en détail ce que tu vas pouvoir faire pour améliorer ta situation et enfin en finir avec ces jambes qui coulent. Tu pourras ensuite bien nager le crawl.

Si en crawl tes jambes coulent, il faut se dire que c’est la position de ton corps qui est mauvaise.
Du coup, la vraie question à se poser n’est pas pourquoi mes jambes coulent, mais plutôt : pourquoi la position de mon corps dans l’eau est mauvaise ? Et comment l’améliorer ? Comment retrouver une position plus horizontale sans risque d'enfoncer la tête ?

C’est en répondant à ces questions, et en trouvant des remédiations que tu pourras trouver la solution pour tes jambes qui coulent.

Tu vois qu’on est bien loin des simples explications que l’on peut trouver sur Internet qui te dise : “améliore tes battements et tu n’auras plus les jambes qui coulent.”
C’est beaucoup plus complexe que ça.

Ce qui est intéressant, et ce qui est souvent le plus difficile à trouver, c’est l’origine du problème. Une fois que tu l’as trouvé, tu peux mettre plein de chose en place pour le corriger. 

Il faut savoir que ce sont généralement les tensions musculaires qui sont à l'origine de la mauvaise position de ton corps dans l’eau. Il y a un certain nombre de muscles qui, dès qu’ils se raccourcissent tire les fesses et les jambes vers le bas.

Alors comment éviter d’en arriver là ?

1) LE RELÂCHEMENT

Dans un 1er temps, cherche à te décontracter, et à nager plus relâché.

On le répète régulièrement sur les vidéos notre chaîne Nager Passion, mais c’est important. Dans l’eau, il faut que tu te sentes à l’aise, il faut que tu te sentes bien. Si tu n’es pas relâché, ca va être très compliqué de nager correctement.

Il faut plus particulièrement que tu arrives à relâcher ta nuque. Lorsque tu vas y arriver, tu verras qu’elle sera immergé et que ton regard se portera sur le fond du bassin.

Bien nager le crawl, c’est contrôler ses déséquilibres. Tant que tu auras le regard porté vers l’avant, à regarder les pieds du nageur devant toi, ton positionnement sera mauvais. Et bien évidemment, mais tu l’auras compris, car c’est le thème de cet article, tu vas avoir les jambes qui coulent.

C’est un peu comme si tu marchais en permanence en regardant le ciel et que tu disais : “ je ne comprends pas, je n'arrête pas de rentrer dans les murs quand je marche.”

Cela peut faire rire, mais l’image est la même. Imagine cette personne qui marche en regardant le ciel, mets la en position horizontale, et voilà, c’est toi dans l’eau en train de nager.

Alors relâche ta nuque, et garde ton regard porté sur le fond du bassin.

bannière crawl secrets


2) LA RESPIRATION


Le relâchement passe inévitablement par la respiration.
C’est un des points clé à maîtriser pour avoir une nage et un positionnement dans l’eau correct.

Car oui, la respiration joue un rôle important. J’ai même envie de dire, primordiale.

À chaque fois que tu inspires, ta position se dégrade, car tu sors ta tête de l’eau. 
Et très souvent, inspirer crée une crispation si on ne maîtrise pas sa respiration.

Il va falloir arriver à respirer calmement. À gérer son inspiration et son expiration.

Pour rappel, c’est une chose simple mais primordial, l’expiration, donc quand je souffle mon air, se fait exclusivement sous l’eau, et l’inspiration, lorsque je reprend mon air se fait à l'extérieur de l’eau.

Il faut absolument que tu prennes du temps pour apprendre à respirer dans l’eau. Que ce soit en restant au mur, en étant dans le petit bassin, sans forcément te déplacer, mais en mettant la tête sous l’eau puis en la ressortant pour reprendre ton air.

Tu dois pouvoir enchaîner des cycles d’inspiration/expiration sans ressentir la moindre fatigue. Si ce n’est pas le cas, c’est que ne maîtrise pas ta respiration, et que rien que le fait de respirer te fatigue. Alors imagine si tu rajoutes du déplacement par-dessus tout ca. Première cause du problème des membres inférieurs qui coulent et le pull buoy n'est pas une solution, même si tu le portes dans ton coeur.

Si tu veux arriver à te relâcher sans avoir à penser à ta respiration, tu peux utiliser le tuba frontal. C’est un matériel vraiment génial, car tu vas pouvoir faire abstraction de toute cette partie.


3) LES ÉTIREMENTS

Les étirements en natation, est-ce important ? Comme on en parlait un peu au début des explications, lorsque je te parlais de tensions musculaires, il faut que tu penses à t'étirer régulièrement.

Et notamment la chaîne postérieure, que ce soit les ischios, les fessiers, la nuque, le dos… C’est très important. 

Beaucoup oublie les chevilles, quelque soit son age des étirrements ne risquent pas d'avoir d'effet négatif, durant les phases de repos on peux soliciter les orteils en mettants une pression en flexion. Un systeme simple et pratique pour gagner en souplesse et sentir l'effet de l'eau sur le pied.

Tu le vois bien, les jambes qui coulent ne peuvent pas uniquement être liées à un mauvais battement de jambe, ce serait trop simple.

Conclusion de la maladie des jambes qui coulent.


Donc retiens bien ces choses-là si tu veux corriger ton problème : 
La vitesse améliorera le positionnement de tes jambes dans l’eau, mais pour ça, il faudra avoir une poussée efficace.

Ah oui et pour répondre à ma question du début, oui, tu peux avoir les jambes à la surface quand tu nages sans les utiliser, uniquement en ayant assez de vitesse grâce à une traction des bras efficaces.

  • Pense à te relâcher lorsque tu es dans l’eau.
  • Améliore ta gestion de ta respiration.
  • Et enfin, étire toi régulièrement dans la semaine, entre 3 et 4 fois, c’est bien.

Mais une insuffisance au niveau de ta poussée sous marine est peut-être aussi un problème.

Nous avons à coeur de t'aider donc si vraiment, tu te demandes comment améliorer ses battements en crawl ? Tu peux toujours lire cet article où nous te détaillons le geste parfait à adopter pour avoir un battement de jambe efficace.

ebook-nager-passion
flèche nager passion
  • Des conseils avisés pour apprendre à plonger et faire ses virages culbutes
  • Des fiches techniques avec des exercices pour les 4 nages
  • 2 séances de natation 100% technique pour améliorer sa glisse en natation
  • 66 pages illustrées pour t'aider à progresser en natation et être meilleur techniquement

A propos de l'auteur

NagerPassion

Amis depuis maintenant plus de 20 ans, nous nous sommes retrouvés aujourd'hui porté par une envie commune: transmettre notre passion de l'entraînement pour vous permettre d'améliorer votre technique de nage

Car nager, c'est bien, mais bien, nager c'est, mieux !

  • Pour la respiration avec un tuba frontal c’est mieux sans pince nez ? Dans ce cas , On inspire par la bouche bien sûr et c’est préférable d’expirer que par le nez ou par la bouche et le nez ?
    Merci

    • Bonjour Christophe,
      Pour nager, d’une manière générale, pas besoin de pince-nez, laisse ce matériel pour la natation synchronisé 🙂. Quand tu nages avec le tuba, c’est pareil tu n’en n’auras pas besoin.

      Il n’y a pas mieux ou de moins bien, il faut que tu sentes là ou tu te sens le mieux. La manière, qui pour toi, te permet d’être le plus détendu et que ce soit le plus naturel possible.

      Personnellement, je préfère les deux en même temps quand je nage, même si j’expire tout de même plus d’air avec la bouche.

  • bonsoir je commence le tri mais mon soucis dans l eau evidement le souffle et on me dit que je manque de gainage et un manque de confiance dans l eau !!!! ancien cycliste et surtout marathonien avec des chronos 2h45 sur marathon

    • Apprendre à bien « respirer dans l’eau ». Soit relâché, et entraine toi sur place pour bien maitriser l’expiration et l’inspiration. Tu dois pouvoir enchainer un nombre de cycle illimité sans être essoufflé.
      La confiance vient avec le temps, le gainage quand à lui se travail 🙂

      Bon courage

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Nos lecteurs aiment aussi:

    La natation pour tous en 2020

    Choisir ses palmes de natation [guide complet 2020]

    Les élastiques de natation [Le Guide complet pour faire son choix en 2020]

    Choisir ses plaquettes de natation [guide complet 2020]

    Choisir sa planche de natation [Le Guide 2020].

    Reprise De l’entrainement natation, Après Le Confinement [COVID-19]

    >